Mesurer l’efficacité des actions mises en place pour rattraper le retard historique de l’Outaouais

Dès 1977, la Société d’aménagement de l’Outaouais publiait un rapport mettant en lumière le déficit des interventions du gouvernement dans la région. Depuis, diverses actions et mesures ont été mises en place par les décideurs de l’Outaouais pour rattraper le retard historique dans différents domaines.

Dernièrement, l’Assemblée nationale posait un geste symbolique en adoptant une reconnaissance officielle du caractère particulier de l’Outaouais. Le projet « Mesurer l’efficacité des actions mises en place pour rattraper le retard historique de l’Outaouais » consiste à concevoir et à mettre en œuvre, de façon concertée avec les instances de l’Outaouais, une démarche d’évaluation rigoureuse et périodique pour suivre les progrès sur le terrain et mesurer l’efficacité des mesures mises en place. Ce suivi facilitera la prise de décision des décideurs et gestionnaires du milieu qui pourront apporter des ajustements aux mesures et actions sur des bases objectives.

La conception du dispositif de suivi sera réalisée en 2021 : avec le choix et la collecte des indicateurs en lien avec les cibles; la création d’outils de collecte et d’analyse de données et de tableaux de bord vulgarisés avec des clés de lecture pour orienter les décideurs. La mise à jour des données et des outils se poursuivra en 2022 et 2023.

Le projet sera réalisé de concert avec un comité composé d’élus et des représentants des domaines ciblés (éducation, santé, culture, etc.). Des activités de réflexion et de diffusion des résultats sont prévues périodiquement.

Ce projet est possible grâce à l’aide financière du MAMH accordé dans le cadre du volet Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité (FRR).

Représentants du Comité

  • Caroline Desrochers, Conseillère aux relations intergouvernementales à la Ville de Gatineau
  • France Dumont, PDGA au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais
  • Julie Martineau, Directrice générale de Culture Outaouais
  • Martine Potvin, Directrice à la direction de l’enseignement, des relations universitaires et de la recherche au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais
  • Martin Joanisse, Directeur de la Conférence des Préfets de l’Outaouais
  • Mathieu Charron, Professeur-chercheur à l’UQO et spécialiste en analyse quantitative
  • Maxime Pedneaud-Jobin, Maire de Gatineau
  • Murielle Laberge, Rectrice de l’Université du Québec en Outaouais

Dès 1977, la Société d’aménagement de l’Outaouais publiait un rapport mettant en lumière le déficit des interventions du gouvernement dans la région. Depuis, diverses actions et mesures ont été mises en place par les décideurs de l’Outaouais pour rattraper le retard historique dans différents domaines.

Dernièrement, l’Assemblée nationale posait un geste symbolique en adoptant une reconnaissance officielle du caractère particulier de l’Outaouais. Le projet « Mesurer l’efficacité des actions mises en place pour rattraper le retard historique de l’Outaouais » consiste à concevoir et à mettre en œuvre, de façon concertée avec les instances de l’Outaouais, une démarche d’évaluation rigoureuse et périodique pour suivre les progrès sur le terrain et mesurer l’efficacité des mesures mises en place. Ce suivi facilitera la prise de décision des décideurs et gestionnaires du milieu qui pourront apporter des ajustements aux mesures et actions sur des bases objectives.

La conception du dispositif de suivi sera réalisée en 2021 : avec le choix et la collecte des indicateurs en lien avec les cibles; la création d’outils de collecte et d’analyse de données et de tableaux de bord vulgarisés avec des clés de lecture pour orienter les décideurs. La mise à jour des données et des outils se poursuivra en 2022 et 2023.

Le projet sera réalisé de concert avec un comité composé d’élus et des représentants des domaines ciblés (éducation, santé, culture, etc.). Des activités de réflexion et de diffusion des résultats sont prévues périodiquement.

Ce projet est possible grâce à l’aide financière du MAMH accordé dans le cadre du volet Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité (FRR).

Représentants du Comité

  • Caroline Desrochers, Conseillère aux relations intergouvernementales à la Ville de Gatineau
  • France Dumont, PDGA au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais
  • Julie Martineau, Directrice générale de Culture Outaouais
  • Martine Potvin, Directrice à la direction de l’enseignement, des relations universitaires et de la recherche au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais
  • Martin Joanisse, Directeur de la Conférence des Préfets de l’Outaouais
  • Mathieu Charron, Professeur-chercheur à l’UQO et spécialiste en analyse quantitative
  • Maxime Pedneaud-Jobin, Maire de Gatineau
  • Murielle Laberge, Rectrice de l’Université du Québec en Outaouais